Fahnen der EU-Mitgliedsländer wehen am Eingang zum Europaparlament in Strassburg

4.12.2018

M 01.05 L’UE – un monstre politique derrière des portes fermées?

Manque de transparence et lobbysme dans l’UE

Est-ce que le lobbyisme c’est mauvais? Ce texte informe sur la critique la plus récurrente de l’UE. Les élèves doivent apprendre ce qui se cache derrière les termes de déficit démocratique et de manque de transparence, et pourquoi le lobbyisme à Bruxelles est tellement contesté.

Des bulles de dialogue avec des préjugés sur l'UEPréjugés sur l'UE ? (© Équipe Rechercher avec GrafStat)

L’UE et ses institutions sont souvent critiquées. Ces critiques sont souvent dirigées vers sa légitimité démocratique, son processus de décision incompréhensible ou encore l’impact de certains groupes comme le milieu des affaires sur la politique de l’UE. Trois mots-clés qui apparaissent souvent sont déficit démocratique, manque de transparence et lobbysme.

Le mot déficit démocratique est souvent utilisé pour exprimer la crainte que l’UE n’a en fait pas de gouvernement démocratique. Pourtant les députés du Parlement européen sont élus directement par les citoyens de l’UE. Mais il est souvent déploré que ça ne suffise pas pour légitimer démocratiquement l’UE. Beaucoup d’autres postes sont occupés par des ministres ou des chefs de gouvernement nationaux, donc élus dans leurs pays respectifs, mais justement pas par la population entière de l’UE. Cela a aussi pour conséquence qu’il n’y a pas de campagne électorale à l’échelle européenne. Certains experts en politique disent que ce genre de campagne ne pourrait pas exister, parce que les pays sont trop divers dans leurs cultures et dans leurs langues. C’est pour ça qu’il ne pourrait pas exister d’opinion publique à l’échelle européenne. D’autres experts disent le contraire : il n’y a pas d’opinion publique européenne parce qu’il n’y a pas de campagne électorale européenne et pas assez de médias européens.
En plus, certains critiquent le fait qu’il n’y ait pas, contrairement aux démocraties habituelles, d’opposition politique claire qui proposerait une alternative visible au gouvernement en place. Une opposition sert aussi à contrôler plus le gouvernement.

On entend aussi souvent que le processus de décision de l’UE manquerait de transparence. C’est souvent dû au fait qu’il y ait tellement de traités et de lois européens qu’il est difficile d’en avoir un aperçu clair. Il est aussi parfois déploré que l’UE soit trop bureaucratique. D’autres experts en politiques argumentent que l’UE n’est pas plus bureaucratique ou incompréhensible qu’un gouvernement national. Pour répondre à ces accusations, l’UE a rendu public l’accès à beaucoup de protocoles de décisions.
En plus, beaucoup de décisions prises par l’UE ne sont pas présentes dans le débat public. Beaucoup de citoyens ne les apprennent que quand elles sont déjà entrées en vigueur. Puis vient la critique qu’il n’y a pas d’opinion publique à l’échelle européenne qui pourrait se préoccuper de ce genre de thème. Les politiciens européens sont toujours accusés d’utiliser ce manque transparence et de connaissances sur l’UE pour discrètement faire passer des réglementations impopulaires.

Le terme lobbysme décrit le fait que des groupes d’intérêts aient un impact sur les décisions politiques. Beaucoup de grandes entreprises, mais aussi des fondations ou des associations écologistes envoient des lobbyistes. Leur mission est souvent de nouer des relations avec des parlementaires, des ministres ou des commissaires. Ces relations sont ensuite utilisées pour influencer des réglementations ou des lois dans une direction qui arrange leur employeur. Beaucoup de politiciens doivent prendre des décisions dans des domaines où ils n’ont pas assez d’expertise. Les lobbyistes offrent alors une bonne possibilité pour s’informer sur des sujets précis. Dans l’idéal, le lobbyisme doit contribuer à ce que les politiques puissent prendre des décisions équilibrées en prenant en compte les arguments des différents groupes impliqués. Le problème est plutôt que personne n’a d’aperçu sur tous les groupes d’intérêts européens et étrangers présents à Bruxelles. En plus, il est difficile de dire qui a influencé une décision politique et pourquoi. Il est également difficile d’exclure la possibilité de corruption, puisque la communication entre lobbyistes et politiciens se fait souvent de manière informelle.

Pour atteindre plus de clarté et de transparence, l’UE a publié un code de conduite pour les lobbyistes et mis en place un registre dans lequel les lobbyistes peuvent se déclarer. Ce registre de transparence est accessible pour tous les citoyens de l’UE.

Exercice : Retravaille le texte avec cette méthode en 5 étapes:
1ère étape : Se donner un aperçu Donne-toi un aperçu du thème du texte. Pour cela, commence par survoler le texte en faisant attention aux titres et aux éléments qui sont mis en valeur. Réfléchis déjà aux questions auxquelles le texte dépond et note-les.

2ème étape : Lire attentivement Lis maintenant le texte attentivement. Note-toi les mots que tu ne connais pas ou les mots techniques et vérifie les dans un dictionnaire. Marque un point d’interrogation à côté des passages du texte que tu ne comprends pas.

3ème étape : Surligner et mettre en évidence Surligne (dans l’idéal avec un surligneur ou avec un crayon et une règle) les points les plus importants du texte. Toutes les phrases ne sont pas importantes, ne surligne que les points essentiels ! Tu peux aussi entourer les mots les plus importants (mots-clés) au stylo.

4ème étape : Diviser le texte en parties et le résumer Tous les textes sont composés de plusieurs parties. Pendant que tu lis le texte, identifie les différentes parties et trouve pour chacune d’elles un intitulé qui résume autant que possible son contenu.

5ème étape : Formuler la thèse principale Reformule maintenant dans tes propres mots la thèse principale du texte et note-la.

Le texte est aussi disponible en PDF-Icon version PDF

Informations supplémentaires: